Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 31 Janvier 2013

L’euro monte, à 1,35 $ pour 1 euro



Bonne nouvelle pour ceux qui travaillent avec les Etats-Unis, mauvaise nouvelle pour ceux qui tentent d’exporter, la monnaie européenne se renchérit. Elle est passée mercredi au dessus de 1,35 dollars, pour la première fois depuis décembre 2011.



L’euro monte, à 1,35 $ pour 1 euro
Lorsqu’on paye des factures en dollars, comme celle du pétrole par exemple, la nouvelle est sympathique. Lorsqu’il s’agit de vendre des produits en euros, la situation est plus difficile et la hausse de la monnaie risque de plomber la croissance européenne. Gloops, vu sa faiblesse, pas de quoi s’enthousiasmer. La situation est pour le moins paradoxale : alors que l’Europe ne se porte pas très bien sur le plan économique, que la situation à Chypre ou en Espagne inquiète, que les élections en Italie posent questions, notre monnaie continue de s’apprécier. A vrai dire, c’est surtout que le dollar se déprécie, mais le résultat est le même. La cause ? Manifestement, la spéculation. Le marché fait les cours, et comme la BCE n’intervient pas, les amateurs de monnaie font la pluie et le beau temps. A 1,20, ils achètent, ils vendent en moyenne à 1,40. Il y a donc encore une petite marge de progression pour l’euro. Il reste qu’intrinsèquement, l’économie européenne reste inquiétante et la plupart des économistes situent le vrai cours aux alentours de 1,25. En attendant, les voyageurs d’affaires doivent suivre les tableaux pour connaitre la tendance…