Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 29 Juin 2010

L'hirondelle aérienne fera t-elle le bonheur des compagnies ?



Iata ferait-elle une crise d'optimisme en cette veille d'été et de départ en vacances ? Pour l'Association des transporteurs aériens, Mai a été un mois exceptionnel qui permet de retrouver des niveaux de fréquentation comparables à ceux que l'on connaissait avant le début de la crise économique Mondiale. Et les chiffres sont révélateurs : une augmentation de 11,7 % du trafic passagers et un bond de 34,3% de la demande de fret par rapport à mai 2009 .



L'hirondelle aérienne fera t-elle le bonheur des compagnies ?
Pour une bonne nouvelle, c'est une bonne nouvelle… Même si notre sociologue Alain Joyet l'avait déjà annoncé la semaine dernière. Globalement, Mai a été un excellent mois pour le voyage d'affaires ! En dépassement d'un point par rapport aux niveaux de 2008, le transport aérien donne, selon Giovanni Bisignani, le patron de IATA, "Des raisons d'espérer pour la fin de l'année 2010". Sursaut d'optimisme ou vision réaliste ? Bien malin qui pourra le dire aujourd'hui. Seule certitude la faiblesse du pétrole, associée à une petite reprise économique mondiale devraient redonner le sourire aux compagnies.

Dans le détail des régions, IATA précise que:

  • Les compagnies aériennes européennes ont enregistré une croissance de 8,3% par rapport à Mai 2009 même si l'Europe reste toujours la région avec la plus faible croissance.
  • Les transporteurs d'Asie -Pacifique ont enregistré une hausse de 13,2 % de la demande en mai 2010 comparativement au même mois en 2009.
  • Les Transporteurs nord-américains constatent une augmentation de 10,9 % avec un taux d'occupation de 82,4% , le plus élevé parmi toutes les régions.
  • Les Transporteurs d'Amérique latine enregistrent la croissance la plus rapide de la demande à 23,6 % en mai , soutenue par une forte reprise de la région économique.
  • Les transporteurs du Moyen Orient progressent de 17,5%.
  • Enfin, les transporteurs africains ont signalé une augmentation de la demande de 16,9 %.