Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 4 Septembre 2011

L'hôtellerie de luxe dans le collimateur du gouvernement



Pour pallier au retrait de la taxe sur les Parcs de Loisir, le Gouvernement regarderait du côté de l'hôtellerie de luxe. La mise en place d'une taxe complémentaire, sans doute pour les 4 et 5 étoiles, serait à l'étude.



L'hôtellerie de luxe dans le collimateur du gouvernement
Dans le cadre des journées de l'UMP à Marseille, Luc Chatel a évoqué cette piste sans la confirmer ni même donner de date pour son application. Pour certains spécialistes, il serait plus intéressant de déterminer un prix de nuitée à partir duquel la taxe s'appliquerait. Si la décision était prise, elle pourrait être annoncée et appliquée avant la fin novembre. Selon des sources gouvernementales, cette taxe serait de l'ordre de 2, à 3,5 % et ne devrait pas conduite à des hausses spectaculaires de l'hôtellerie de luxe, confrontée à une réelle concurrence sur les grandes villes ou les zones de villégiatures. Pas de réaction pour l'heure des organisations professionnelles de l'hôtellerie. Le secrétaire d'Etat au Tourisme, Frédéric Lefebvre, semble lutter contre le projet: il s'est déclaré opposé à toute mesure qui surtaxerait l'hôtellerie de luxe, et qui «porterait un coup à la compétitivité» de l'offre touristique française. «Je suis défavorable à toute mesure qui surtaxerait l'hôtellerie de luxe car c'est justement la qualité et la montée en gamme qui ont sorti le secteur de la crise», a-t-il affirmé.