Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L'hôtellerie reprend des couleurs et ne gonfle pas la facture


Le secteur hôtelier français affiche un bilan très positif pour le mois d’avril 2011, selon les chiffres publiés par le cabinet Deloitte. La tendance concerne la globalité des branches et des régions, même si Paris et l’hôtellerie haut de gamme bénéficient davantage de cette bonne dynamique. L’étude Deloitte rappelle cependant que les fortes progressions sont favorisées par la comparaison avec un mois d'avril 2010 perturbé par le volcan islandais.



L'hôtellerie reprend des couleurs et ne gonfle pas la facture
Le premier trimestre 2011 avait déjà annoncé la couleur, avec des résultats très positifs, en particulier pour les hôtels parisiens. L’étude Deloitte de ce mois d’avril reste sur la même lancée, et affiche par exemple une croissance à deux chiffres pour la fréquentation des établissements 4 et 5 étoiles (+21%). La province n’est pas en reste, et l’hôtellerie haut de gamme progresse fortement, notamment à Strasbourg, Nice, ou encore Bordeaux, où la croissance du revenu moyen par chambre disponible (RevPAR) atteint même 32,4%.
Bonne nouvelle pour le voyage d’affaires : les prix, eux, n’accompagnent pas ou très peu cette tendance haussière, en particulier en province, ou les tarifs de l’hôtellerie haut de gamme stagnent, voire reculent. L’étude Deloitte note à cet égard l’impact de la suppression des vols Ryanair à Marseille, même si la compagnie low-cost a finalement fait marche arrière.

04___deloitte_global_france__avril_2011_.pdf 04 - Deloitte Global_France (avril 2011).pdf  (325.09 Ko)