Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 7 Décembre 2015

L'hôtellerie suisse en léger recul sur la saison été 2015



Est-ce l'image globale du coût de la vie en Suisse ou la tendance économique mondiale ? L'hôtellerie suisse a vu son activité très légèrement baisser sur la saison été 2015. Le pays a enregistré 20,0 millions de nuitées entre mai et octobre, cela représente une chute de 0,7% par rapport à la même période l’année précédente. La demande a aussi bien reculé sur le secteur international (-0,8%) que domestique (-0,5%) selon les résultats provisoires de l’Office fédéral de la statistique (OFS).



La clientèle suisse a généré 8,7 millions de nuitées entre mai et octobre 2015, ce qui correspond à une diminution de 0,5% (-48 000 unités) par rapport à la même période l'année dernière. La demande étrangère a chuté de 0,8% sur la même période pour atteindre 11,3 millions de nuitées, soit une baisse de 0,8% (-94 000 nuitées). Cette chute s'explique par la baisse du nombre de visiteurs européens. Ils ont représenté 741 000 nuitées (-10,9%).
Le plus fort recul a été enregistré sur l’Allemagne avec un repli de 15,1%. Suivent la Russie (-68 000 nuitées / -30,4%), les Pays-Bas (-67 000 / -18,4%) et l’Italie (-53 000 / -10,3%). La Belgique (-43 000 / -13,3%) et la France (-38 000 / -5,7%) connaissent également des diminutions de nuitées. "La force du Franc suisse par rapport à l’Euro suite à l’abandon du taux plancher par la Banque nationale suisse (BNS) a probablement eu une influence sur ces résultats", reconnait l'OFS.

La clientèle asiatique a en revanche été beaucoup plus nombreuse dans les hôtels helvétiques (570 000 unités / +20,5%). La Chine (sans Hong Kong) génère 262 000 nuitées supplémentaires (+37,4%), soit la plus grande augmentation absolue de tous les pays de provenance. Les Pays du Golfe (+131 000 unités / +21,9%), l’Inde (+95 000 / +25,5%) et la République de Corée (+33 000 / +19,5%) voient également leurs nuitées croître. Au niveau du continent américain, le nombre de nuitées progresse de 54 000 unités (+3,6%). Avec 53 000 nuitées supplémentaires (+4,8%), les États-Unis d’Amérique affichent la plus forte augmentation absolue de ce continent. L'Afrique et Océanie présentent des hausses respectives de 13 000 (+8,6%) et 9500 nuitées (+4,5%).

Une baisse marquée en octobre
Le mois d'octobre montre des résultats similaires aux tendances estivales. L’hôtellerie suisse a enregistré 2,7 millions de nuitées, soit une baisse de 3,5% (-97'000 nuitées) par rapport à octobre 2014. La clientèle domestique représente 1,3 million de nuitées (-3,3% /-45 000 nuitées) tandis que les visiteurs étrangers affichent 1,4 million de nuitées (-3,7% / -53000 nuitées). Le marché européen accuse une baisse de 73 000 nuitées (-8,8%) par rapport à octobre 2014. L'Allemagne présente une nouvelle fois un repli important (-14,2%). Viennent ensuite la Russie avec une diminution de 8700 nuitées (-28,1%), la France (-5000 / -5,4%) et les Pays-Bas (-3500 / -10,7%).

Au niveau du continent américain, le nombre de nuitées diminue de 2900 unités (-1,5%). Quant à l’Asie, elle voit le sien croître de 22000 unités, soit une hausse de 6,1%. La Chine (sans Hong Kong) génère 32000 nuitées supplémentaires (+29,9%), soit la plus grande augmentation absolue de tous les pays de provenance. Arrive ensuite la République de Corée avec une croissance de 5000 nuitées (+18,2%). En revanche, les Pays du Golfe (-14000 unités / -22,6%) et le Japon (-6900 / -23,1%) affichent un repli. Le continent océanique présente une baisse de 2700 nuitées (-10,5%) alors que l'Afrique en enregistre 3600 en plus (+15,2%).