Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 11 Novembre 2013

LGV-Est : Guillaume Pepy déçu par l'Allemagne



L’Allemagne s’était engagée à relier son réseau ferroviaire à grande vitesse à la LGV-Est pour l’été 2016 mais selon Guillaume Pepy, elle ne tient pas sa promesse. Si les travaux ne sont pas effectués outre-Rhin, la grande vitesse de la LGV-Est attendue pour 2016, s’arrêtera au pont de Kehl qui relie la France et l’Allemagne.



Guillaume Pepy, patron de la SNCF, est déçu. La ligne LGV-Est - dont la finalisation est prévue pour l’été 2016 - ne sera pas reliée au réseau à grande vitesse allemand. L’Allemagne n’a pas effectué les travaux nécessaires pour que le raccord à grande vitesse soit possible. «Les Allemands n’ont pas encore tenu leurs engagements, et c’est vrai qu’il y a un peu de déception que la ligne à grande vitesse, en 2016, s’arrête au pont de Kehl», a-t-il déclaré lors d'un point de presse. Pour le moment, les 14 km qui séparent Kehl de Appenweier, ne sont pas adaptés aux TGV. «Il faudra en parler avec nos collègues allemands», a-t-il ajouté. Il compte également aborder avec eux la question des retards et des changements de trains qui perturbent la route nord entre Paris et l’Allemagne. Après la finalisation de la deuxième phase de la LGV-Est, attendue pour l’été 2016, Strasbourg sera à 1H50 de Paris, soit 30 minutes de moins qu’actuellement.



1.Posté par Garfield le 20/11/2013 09:49
Tiens donc... Monsieur Pepy est déçu que l'Allemagne pratique la même méthode que la SNCF a, souvent, appliquée pour mettre des bâtons dans les roues de ses concurrents lorsque ceux-ci veulent exploiter des trains sur le territoire national?
Voilà qui est sain, à mon avis. La SNCF va enfin pouvoir goûter à ces manœuvres de bas étage, et le fait qu'elle se retrouve cette fois dans le rôle du lésé ne peut être qu'une bonne leçon.
Ne faites pas aux autres... ;-)