Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 17 Décembre 2013

LGV Montpellier/Perpignan : le chaînon manquant



Frédéric Cuvillier s'est-il avancé un peu vite en annonçant la poursuite des études de la LGV entre Montpellier et Perpignan ? C'est en tout cas l'avis de nombreux élus locaux, inquiets du coût de cette infrastructure ferroviaire et de la subvention que devront verser les régions.



Au delà du financement, c'est le trajet même qui commence à soulever l'opposition. Plusieurs propositions déjà formulées sont rejetées par les agriculteurs et maires ruraux qui veulent une logique et un équilibre territorial dans le choix de la future ligne. Et la construction de nouvelles gares, pour l'heure non inscrite au programme de développement de la SNCF, reste un point épineux. Béziers et Narbonne veulent imposer leur présence sur la ligne malgré des niveaux d'endettement locaux élevés. Heureusement, "études" ne veut pas dire "engagement des travaux". Le Ministre n'a proposé aucune date et n'a pas donné la moindre piste de financement. La mise en service de la LGV est floue. On parle de 2020 voire 2022. Seul le tronçon LGV entre Nîmes et Montpellier est en cours de réalisation. Ouverture annoncée en 2017.