Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La CFE-CGC d’Air France s'en prend aux pilotes grévistes


La grève des pilotes d'Air France n'a pas laissé des traces que dans les comptes de la compagnie. Elle semble aussi avoir créé des tensions entre les employés. La CFE-CGC d’Air France a ainsi publié un communiqué virulent envers les navigants grévistes qui réclament le paiement des jours de grève.



La CFE-CGC d’Air France ne mâche pas ses mots dans son communiqué du 13 novembre. «Après avoir été la risée de l’ensemble des médias mondiaux durant la deuxième quinzaine du mois de septembre, une majorité de pilotes grévistes d’Air France s’attaquent maintenant à l’opinion publique française pour concourir au prix Goncourt du ridicule». La raison de cette attaque ? Les pilotes grévistes d'Air France demande de se faire payer les jours de grève. «En refusant d’assumer les conséquences de ses actes, cette catégorie de salariés démontre qu’elle ne réfléchit que pour la défense de ses privilèges», estime l'organisation. Elle ajoute «Si la situation de notre compagnie ainsi que la pérennité de nos emplois n’étaient pas en jeu, on pourrait sourire de ce comportement surréaliste. Malheureusement, on atteint des sommets dans l’indécence et l’égoïsme» puis conclut «La CFE-CGC d’Air France s’excuse auprès de nos clients et de l’opinion publique pour le spectacle déplorable que nous montrons dans cette période de restriction pour tous sauf pour quelques uns, apparemment...».

Le calcul des jours de grève et leur paiement est une bataille récurrente après un mouvement social des pilotes. Les navigants estiment qu'uniquement les jours où ils se sont déclarés grévistes doivent être comptés tandis que la direction retient l'ensemble des jours de la rotation annulée. Le SNPL a ainsi lancé une procédure aux Prud’hommes pour faire appliquer l'accord de planning pour la dernière grève.