Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 18 Octobre 2011

La CGT condamne la stratégie de l'électrochoc chez Air France



Pour la CGT, le constat est sans appel : "Après les crises multiples qui ont émaillé la compagnie ces trois dernières années, Air France traverse actuellement une crise majeure de gouvernance. Cette situation a atteint ces derniers jours son paroxysme avec l’annonce de la brusque démission de Pierre Henri Gourgeon de ses postes de Directeur Général d’AF et d’AFKL dans un contexte de remise en cause profonde du modèle économique et social d’Air France".



La CGT condamne la stratégie de l'électrochoc chez Air France
Et la centrale de préciser que "Selon certaines sources, les chiffres d’Air France comparés à ceux de KLM seraient une des causes de ce revirement soudain, qui intervient à un moment particulier de la vie de la compagnie. Depuis mi août, les agences de notation et les analystes formatés ont Air France en ligne de mire et multiplient les communiqués scandaleux pour condamner les acquis sociaux des salariés d’Air France". L’évènement doit donc agir comme un électrochoc face à une reconfiguration mondialiste du transport aérien européen lourde de menaces. Pour la CGT, "Ce débarquement de Pierre Henri Gourgeon, violent et soudain, rompt avec les traditions jusqu’ici en vigueur dans l’entreprise". Selon l'expression du syndicat, jusqu’ici, les coulisses du pouvoir étaient plutôt feutrées et les successions se passaient « en famille ». L'organisation syndicale regrette la mise au pas d’Air France par les analystes financiers, "véritables faiseurs de rois et/ou coupeurs de têtes" et se dit très attentive aux décisions et mesures qui vont être prises dans les prochaines semaines. "Nous ne laisserons pas les marchés financiers décider de l’avenir du groupe Air France et de ses 70 000 salariés" conclut le communiqué qui veut que le dialogue social soit la pierre angulaire de la reconstruction.