Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 7 Février 2016

La CGT nie formellement être à l’origine de la grève RATP du 4 février



La direction de la RATP aurait-elle volontairement laissé croire que le mouvement de grève du 4 février dernier était dû à la seule CGT ? Voilà en substance ce qu’expliquent depuis le début du mouvement les instances syndicales. Le fait est que les déplacements professionnels ont cependant vécu la suppression de 1 RER sur 2, jeudi dernier...



Accuser la CGT pour l’affaiblir, voilà le but de cette campagne dont on ne connait pas l’origine exacte. C’est ce qu’expliquent aujourd’hui les cadres de la CGT à la RATP. En cause, une vaste communication sur le fait que la CGT avait décidé de bloquer deux lignes de RER pour s’opposer aux licenciements chez Goodyear.

Dans un communiqué publié le jour de la grève, la centrale précise dans un communiqué qu’elle n’a "déposé aucun préavis de grève pour la journée du 4 février dernier et ce sur un quelconque secteur de l’entreprise ". Selon elle, c’est un mouvement né de plusieurs autres syndicats pour s’opposer à des problématiques locales.

La CGT précise également qu’elle a seulement appelé à une mobilisation générale en faveur des 8 salariés de Goodyear qui devait se concrétiser par un grand rassemblement place de la Nation.