Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La Charente réclame 865 000 euros à Ryanair


L'aéroport d'Angoulême-Cognac a fait les frais de la politique de désaffection de Ryanair et vu la low-cost partir de ses pistes en 2010. Mais son gestionnaire, le Syndicat mixte des aéroports de Charente (Smac), ne compte pas se laisser faire. La Charente Libre révèle qu’il va réclamer 865 000 euros à la société Ryanair Limited et à Airport Marketing Services Limited lors d’une audience au tribunal administratif de Poitiers, le 6 décembre 2012.



La Charente réclame 865 000 euros à Ryanair
La Smac poursuit en effet les deux sociétés pour «rupture anticipée et brutale de la liaison aérienne Londres-Angoulême». Ryanair s’était envolée définitivement des pistes d’Angoulême, 3 ans seulement après la signature du contrat, car elle s’était vue refuser une rallonge des aides de 175 000 euros. En juin 2010, le président du conseil général de la Charente avait saisi le tribunal administratif pour réclamer le remboursement des travaux voulus par le transporteur, le remboursement d'une partie des aides marketing versées par avance et un dédommagement pour le manque à gagner.