Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La Chine aide l’aérien à passer au vert


Le fond chinois consacré à la construction de nouveaux aéroports est réaffecté à la réduction des émissions polluantes du transport aérien. Les compagnies qui développent des technologies propres pourront financer jusqu’à 60 % de leurs recherches.



La Chine aide l’aérien à passer au vert
Le fonds chinois est alimenté depuis 1995 par une taxe collectée sur chaque voyage aérien national ou international. Destiné jusqu’ici à financer la construction de nouveaux aéroports, ce fond va désormais être consacré à d’autres chantiers, à commencer par celui de la réduction des émissions polluantes. Les compagnies qui développement des technologies propres pourront financer jusqu’à 60% du coût de ces projets, avec le financement issu de la taxe aéroportuaire. Cette annonce du gouvernement en accompagne une autre, celle de la signature d’un contrat de partenariat entre Boeing avec le constructeur local, COMAC, pour développer des technologies de transformation des huiles usagées en biocarburants. Ces huiles bouillies et rebouillies, utilisées par les restaurants bon marché, constituent une source d’inquiétude pour la santé des Chinois, car elles contiennent de nombreuses matières cancérigènes. Le travail conjoint de Boeing et de la COMAC pourraient ainsi faire d’une pierre deux coups. Avec le financement des compagnies aériennes et, indirectement, celui des voyageurs d’affaires.