Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La Chine condamne les fausses alertes à la bombe


Depuis le début de l’année, les compagnies aériennes et les aéroports ont été les victimes en Chine de 80 fausses alertes à la bombe. Pour lutter contre ces menaces qui perturbent le trafic aérien, la Chine a décidé de punir sévèrement ce méfait.



La Chine condamne les fausses alertes à la bombe
Le pic des fausses alertes a eu lieu au mois de mai, avec quelques 6 alertes intempestives entre le 15 et 18 mai 2013. Pendant ces 3 jours, 22 vols ont été déroutés ou retardés. Pour en finir avec ces mauvaises blagues qui perturbent le trafic aérien, la justice chinoise veut transformer cet acte en infraction criminelle. Ainsi, les auteurs pourront être poursuivis et être condamnés à 5 ans de prison. Ils pourront aussi récolter une amende de plus de 500 000 yuans (environ 60 420 euros). Selon The Guardian, les fausses menaces proviennent de personnes voulant faire une blague ou souhaitant empêcher leur proche de partir.