Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La FNAM réclame une baisse des taxes aéroportuaires


Le cabinet de Manuel Valls va bientôt présenter son arbitrage sur l’évolution des redevances aéroportuaires des aéroports Roissy-CDG et Orly pour les 5 années à venir. La FNAM appelle le Premier ministre à suivre les conclusions des parlementaires.



Manuel Valls va bientôt présenter sa décision à propos de l'évolution des taxes aéroportuaires. Dans un communiqué, la FNAM «exhorte le Premier ministre à prendre en compte les conclusions des rapports parlementaires, des rapports d'experts et des conclusions de la Commission Consultative Aéroportuaire (CCA), afin de rendre un arbitrage cohérent et lisible pour les compagnies aériennes basés en France».

La Commission consultative aéroportuaire concernant Roissy-CDG et Orly sur la période 2016-2020 – CRE3 prône entre autres la modération et la souplesse pour déterminer le plafond d'évolution annuelle des redevances aéroportuaires. Ces conclusions sont soutenues par l'association qui représente 95% du secteur du transport aérien français, (Aigle Azur, Air Caraïbes, le groupe Air France, Corsair International, XL Airways). Elle demande en effet «une réduction des tarifs des aéroports Roissy-CDG et Orly afin de se remettre à niveau de ses concurrents européens et extra européens». Pour appuyer ses propos, l'organisation rappelle que la plate-forme de Schiphol à Amsterdam en lien capitalistique avec ADP, a baissé de -7,7% ses redevances aéroportuaires sur 2015.