Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


La France est un pays sale !


Ne voyez pas dans cette assertion la Nième rėpėtition d'une quelconque image véhiculée à l’étranger depuis des décennies. Certes, on se doit de constater en circulant à l’étranger que nous ne sommes pas, dans les lieux publics, des champions de la propreté. L’état de nos rues étonne les Japonais. Nos poubelles laissent perplexes les visiteurs américains. Quant aux environnements de nos fermes, il effare nos voisins allemands. Notre image déplorable est tenace outre Atlantique où 78% des voyageurs considèrent que la France est un pays sale ! Mais ce n'est pas qu'un problème d'image...



Pas moins de 1400 voyageurs se sont prononcés pour une nouvelle étude, non officielle, d’une association américano-canadienne de voyageurs d’affaires. Il ne s’agit donc pas d’un sondage au sens premier du mot mais juste de l’expression d’un ressenti. Plus de 78% des personnes interrogées sont formelles : la France et l’Italie sont globalement des pays sales. Pour 80% de ces voyageurs d'affaires, l’Allemagne et les pays du nord de l’Europe seraient les champions de la propreté urbaine. Près de 60% considèrent que les Français ne font aucun effort de propreté pour leur environnement immédiat. 4% affirment qu’ils ne proposeront pas à leur famille de venir découvrir la France ou l’Italie de peur qu’ils n'attrapent quelque maladie. Rien de surprenant (mais parfois ridicule) selon les spécialistes du tourisme qui entendent ces propos depuis des années. Mais au-delà du constat, on peut imaginer que cette situation est, au final, pénalisante pour notre image commerciale. Elle fait partie d'un ensemble, au même titre que la conscience collective voulant que l’Allemagne ne fabrique que des produits haut de gamme, tandis que les Italiens ne soient bons que pour la mode… Et les Français pour la gastronomie !
Que peut-on faire pour lutter contre ces "légendes urbaines"? Lancer une journée de la propreté, comme en Chine ? Demander un réel effort aux hôtels-restaurants ? Eduquer les jeunes pour leur faire adopter la propreté de façon incontournable, y compris en ne jetant plus leurs papiers dans la rue ? Difficile de tirer des conclusions et des actions à partir de ce qui, selon moi, tient tout autant de l’image que de la réalité. D’autant qu’au jeu des clichés, la course est loin d’être perdue par les Français même si, et je le pense, faire un petit effort ne nuirait pas à nos rues. Parole de voyageur.

Marc Dandreau

Mardi 1 Mai 2012


Notez