Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 2 Avril 2012

La GBTA France écrit aux candidats à la présidentielle pour leur demander de faciliter la vie des voyageurs d'affaires



Alors que tous les candidats se disent prêts à aider les entreprises à exporter, la GBTA France, par la voix de son Président Yann le Goff a adressé un courrier à l'ensemble des candidats pour les inviter à aider les voyageurs d'affaires à mieux se déplacer. Interrogés sur la mise en place d'un "pré-check", comparable à celui développé par la TSA aux Etats Unis, les 10 candidats devront se prononcer sur leurs intentions en matière de "facilités de voyage pour les déplacements professionnels".



La GBTA France écrit aux candidats à la présidentielle pour leur demander de faciliter la vie des voyageurs d'affaires
"Nous avons aujourd'hui une forte perte de temps aux portiques de sécurité que ce soit en vol direct ou en transit par Paris", explique Yann le Goff, Président de la GBTA France, "Cela conduit le voyageur d'affaires à se rendre de plus en plus tôt aux aéroports et à y passer beaucoup de temps. L'idée est simple : nous demandons aux candidats à la Présidentielle ce qu'ils veulent faire pour aider les voyageurs d'affaires à mieux se déplacer en Europe et/ou dans le monde". S'appuyant sur un programme européen d'échanges de données des voyageurs, la GBTA France estime qu'il est désormais très simple de "qualifier" les voyageurs fréquents à la fois via leur entreprises (qui formulerait la demande) mais également par les fichiers de police établis lors de la mise en place de procédure comme Parafe. Avec la numérisation de toutes ces données, y compris celles qui sont déjà transmises à des pays tiers comme les USA ou la Chine, ce système permettrait la mise en place d'une file optimisée permettant aux voyageurs fréquents de passer les formalités d'immigration et de contrôle en moins de 15 minutes. La GBTA France est consciente que les mesures de sécurité ne doivent pas se relâcher, surtout en période sensible, mais reste persuadée que "Ceux qui savent voyager vont très vite pour passer un scanner. Ils retirent automatiquement leur ceinture, leur ordinateur et leur trousse de toilette. pas la peine de leur re-préciser de vider leurs poches. Bref, on pourrait ainsi gagner du temps utile aux voyageurs et au business".