Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La RAM prend la relève des low-cost à Fès et Tanger


Depuis la mise en place d’une taxe aérienne au Maroc, Ryanair et EasyJet ont indiqué qu’elles allaient réduire leur programme sur le pays. Royal Air Maroc a décidé de prendre la relève. La compagnie nationale va renforcer sa présence sur Tanger et Fès, deux aéroports victimes des suppressions de lignes.



Royal Air Maroc profite du départ d’EasyJet et de Ryanair des plates-formes de Fès et Tanger pour renforcer son offre sur ces deux destinations. Elle va ajouter des fréquences hebdomadaires dès le printemps. «Pour que le service ne soit pas affecté sur ces aéroports, le renforcement de cette offre sera effectué à partir d’avril 2014, date à compter de laquelle ces compagnies aériennes étrangères comptent mettre à exécution la suspension de ces lignes et qui coïncide avec l’entrée en vigueur de la taxe aérienne», a-t-elle précisé dans un communiqué. Si la liaison CDG-Fès d’EasyJet a en effet disparu des GDS, les menaces de Ryanair ne semblent pas encore avoir été mises à exécution.