Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La RDC fait le ménage dans ses compagnies aériennes


Après avoir interdit de vol 10 compagnies aériennes le mois dernier, le gouvernement congolais a retiré leur licence à 3 nouveaux transporteurs et compte lancer lui-même prochainement une «compagnie fiable».



Aéroport international de Ndjili (Kinshasa)
Aéroport international de Ndjili (Kinshasa)
En pleine opération de crédibilité de ses compagnies aériennes, le Congo Kinshasa a décidé de retirer à nouveau 3 licences, attribuées jusqu’ici à Biega Airways, Congo Express et Okapi Airlines qui «n’ont pas satisfait aux exigences de la phase II de l’opération de recertification». Le ministre des Transports et Voies de communication, Justin Kalumba, poursuit ainsi l’opération d’assainissement dans un pays où le transport aérien est indispensable pour combler les carences routières, mais où le taux d’accidents est l’un des plus élevés au monde. Tous les transporteurs congolais sont d’ailleurs toujours interdits de vol pour les européens via la Liste noire récemment mise à jour.
Dans le même temps la gouvernement congolais annonce la création d’une nouvelle compagnie «Congo Airways», destinée à remplacer la compagnie LAC (Les Lignes congolaises) clouées sur le tarmac depuis plusieurs mois avec une dette sociale estimée à environ 120 millions de dollars américains.






1.Posté par dalton le 15/04/2014 11:33
Bonjour,

Vous oubliez juste de citer la compagnie "air kasai" dont le cetificat de transport a expiré dernièrement...et petite nuance concernant la compagnie"korongo airline" qui n est pas blacklistée puisque gerée par brussel airline....enfin n oublions pas que c est un pays où la corruption est reine....