Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Lundi 8 Avril 2013

La SNCF contre attaque face aux accusations de DB


Alors que l’ouverture du rail européen approche, le torchon brûle entre la SNCF et Deutsche Bahn (DB). Après avoir été attaquée par la filiale française de fret de DB pour pratiques anticoncurrentielles, la compagnie ferroviaire française a révélé aux Echos avoir porté plainte contre sa consœur pour les mêmes motifs.



Crédit Deutsche Bahn AG
Crédit Deutsche Bahn AG
Pierre Blayau, le patron de Geodis, filiale de la SNCF, a confié aux Echos. «Captrain Deutschland, notre filiale de transport de marchandises en Allemagne, a déposé trois plaintes contre DB entre novembre 2012 et mars 2013, devant diverses instances, pour pratiques anticoncurrentielles». Cette révélation fait suite à la plainte d’Euro Cargo rail au début du mois d’avril devant l'Autorité de la concurrence contre les pratiques anticoncurrentielles de la SNCF. La filiale française de fret de DB avait déjà mené une action similaire en 2009 contre l’entreprise ferroviaire française. En décembre, l'Autorité de la concurrence lui avait d'ailleurs donné raison et condamné la SNCF à une amende de 61 millions d'euros. «Ces propos sont inacceptables et s'assimilent à un dénigrement systématique de la SNCF», s’offusque Pierre Blayau. «Les reproches qui nous sont faits, on les retrouve dans les pratiques de DB sur son marché domestique», ajoute t-il. Alors que le climat devient de plus en plus tendu entre les acteurs du ferroviaire à 6 ans de l’ouverture du rail européen à la concurrence, ces querelles concernant le fret pourraient s’étendre au secteur passagers à l’approche de la date.
Notez




1.Posté par CHAPELLE le 09/04/2013 10:13
Faites confiance à la France... Elle fera pour le rail comme elle a fait pour la sécurité sociale : 1/ la concurrence est obligatoire dans l'intérêt du Client. 2/ le modèle français est intouchable, (Na!) 3/ on n'applique donc pas ces lois venant de Bruxelles en France 4/ on ne reconnait pas non plus les jugements qui condamnent la France! et on ne les applique pas ! Tant pis pour ces pauvres français qui continuent d'avoir une sécurité sociale la plus chère du monde et qui ne rembourse que de moins en moins ses assujettis... espérons que le train amènera du changement maintenant, et que les clients SNCF ne pourront plus être assimilés à des pigeons (Comme le TGV de Lille...)

2.Posté par Garfield le 09/04/2013 10:55
Ce conflit n'est de loin pas surprenant...
La SNCF a, par le passé du moins, utilisé systématiquement le bouclier de normes françaises plus restrictives pour se protéger de circulations de matériel étranger sur ses rails (comme pour le RER genevois entre La Plaine et Bellegarde, pour seul exemple), alors qu'elle considérait comme normal que son propre matériel puisse atteindre les villes frontalières sur sol étranger (ex., autorails vers La Chaux-de-Fonds).
Maintenant que l'Europe force les différents réseaux à une concurrence néo-libérale, toutes les compagnies ferroviaires historiques et leurs bras armés que sont leurs filiales jouent des coudes et de leurs avocats pour se faire une place au soleil...
Il est regrettable que l'Europe ait, à mon avis, créé un modèle de mise en concurrence déjà malsain à la base, en séparant les infrastructures (historiquement financées par les états et leurs compagnies nationales, donc par les différents peuples) de l'exploitation (sociétés ex-nationales et privatisées, avec tous les problèmes qui vont avec, comme la tarification opaque et le recentrage sur les seules lignes "rentables").
Un système "à l'américaine", où les compagnies demeurent des entités complètes (propriétaires de leur infrastructure et maîtres de leurs opérations), dans un monde ferroviaire où les normes d'interciculation sont communes à toutes, et où les interpénétrations de circulations sont régies par la location de sillons ou de la traction, sous l'égide d'une commission gouvernementale chargée de règler les conflits et de faire appliquer ces règles de circulations sur réseaux concurrents, est nettement plus saine vis-à-vis du respect de la propriété privée (compagnies) ou publique (lignes propriété de collectivités et louées pour le trafic) et des responsabilités qui en découlent.
Une fois de plus, en Europe, on a voulu créer un système différent des autres, mais au final en montant un chateau de cartes bien fragile...



Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.