Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 11 Janvier 2012

La SNCF et les passagers en opposition sur le Big Bang des horaires



Il y a un mois, la SNCF modifiait du jour au lendemain 85 % des horaires de train. La société dresse aujourd’hui un bilan très positif de ce Big Bang du rail. Mais les associations des voyageurs n’ont pas la même vision des événements, l’Avuc en tête, qualifiant le 11 décembre 2011 de big bug.



La SNCF et les passagers en opposition sur le Big Bang des horaires
Un mois après l’adoption de ses nouveaux horaires, la SNCF est satisfaite de la transition. Elle a reconnu le 11 janvier 2011, auprès de l’Agence France Presse, qu’il restait des «problèmes résiduels de passagers en surnombre dans certains trains» à régler. Mais la cellule de veille mise en place quelques semaines avant le grand chambardement ferroviaire fermera ses portes, le 15 janvier 2012. Pourtant au Mans, l'Association des voyageurs usagers des chemins de fer (Avuc) a dressé un tout autre constat. UN mois après le cadencement, c'est pour elle, un échec. Ruptures de correspondances, horaires trop espacés, disparitions de dessertes… les plaintes sont multiples. Selon le porte-parole de l’association, Willy Colin, ces changements qui n’ont pas pris en compte les besoins des passagers ont mis certains dans «une grande détresse» aussi bien professionnelle que personnelle. Ainsi, le site www.bigbangbigbug.org qui recueille les plaintes des voyageurs SNCF a reçu plus de 1000 doléances. Autre initiative de l’Avuc pour signaler son mécontentement, la grève de présentation des billets qu'elle poursuit toujours. Ce mercredi 11 janvier, elle a de nouveau distribué des centaines de titre de transports factices «Usager en grève» en gare du Mans pour faire connaître son mouvement.