Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 17 Juin 2015

La SNCF mise sur le TGVpop pour contrer le covoiturage



Malgré la recherche constante d'économies, les voyageurs d'affaires n'ont pas encore cédé aux sirènes du covoiturage. En revanche, la Génération Y est de plus en plus friande de ce mode de transport partagé, aussi bien pour des raisons écologiques qu'économiques. Pour ramener les jeunes dans ses rames, le train mise sur des initiatives geek et digitales.



Digitale, communauté, ludique et petits prix: voici la recette de la SNCF pour contrer le covoiturage. L'offre 100% digitale #TGVpop lancée ce 17 juin permet aux internautes d'avoir un billet de train à 25 ou 35 euros le billet selon la destination. Pour bénéficier de cette offre, il faut se connecter sur la plate-forme communautaire TGVpop.com et voter pour le train que l’on souhaite voir partir. Il circulera s'il obtient un certain nombre de voix. Les utilisateurs sont donc encouragés à mobiliser leur communauté. Si le nombre de votes requis est atteint, le train est confirmé à la vente 4 jours avant son départ. L’internaute est alors alerté et peut confirmer l'achat de son billet. Les places seront mises à la vente sur le site de la SNCF 3 jours avant le départ. Elles sont à 25 ou 35€. La 1ere classe sera accessible pour 5€ supplémentaires. Le premier train TGVpop circulera le 5 juillet.

La SNCF n'est pas la seule à miser sur les offres digitales et communautaires pour contrer le covoiturage. Thalys a mis en place TickUp. Ici, le client a 48 heures pour trouver 3 compagnons de voyage sur le Paris - Bruxelles choisi, et obtenir ainsi un billet à 29 €.