Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Mercredi 28 Mars 2012

La SNCF part en guerre contre les signaux d'alarme abusifs


En 2011, plus de 95 % des signaux d’alarme tirés en Île-de-France en 2011 l’ont été abusivement, sans être justifiés par une situation de danger avéré ou potentiel constatée. Ce geste peu civique a provoqué, au cours de l’année, le retard ou l’annulation de près de 13 000 trains en Ile-de-France. En effet, un signal d’alarme, c’est en moyenne 10 minutes de retard pour la rame concernée et un effet «boule de neige» potentiel pour les trains qui le suivent, pouvant entraîner des suppressions de trains lorsque le retard cumulé est trop important. La SNCF a décidé de lutter contre ce signalement abusif.



La SNCF part en guerre contre les signaux d'alarme abusifs
En 2011, 6729 signaux d’alarme ont été tirés abusivement en Île-de-France, soit 18 par jour en moyenne. Un score qui ne plait pas vraiment à la SNCF puisqu'il marque une reprise à la hausse de cet incident qui retardent les trains. La ligne J est particulièrement touchée, elle enregistre actuellement 9 signaux non justifiés en moyenne par jour. Pour limiter les effets de ces signaux intempestifs, la compagnie ferroviaire renouvelle ses efforts de communication auprès de ses passagers sur les conséquences et les risques d'un geste qui n'a rien d'anodin. En effet depuis la création en 2009 d’un nouveau délit de «trouble ou d’entrave à la mise en marche ou la circulation des trains», l’auteur peut être puni jusqu’à 6 mois d’emprisonnement et 3750 euros d’amende. En plus de la prévention, la SNCF étudie également la mise en place d’un boîtier transparent protégeant le signal d’alarme des trains du RER D pour donner un temps « moral» de réflexion à la personne qui s’apprête à tirer un signal d’alarme.
L’entreprise s’était attelée à ce problème dès 2008 et avait pris également d’autres mesures comme la sensibilisation dans les écoles et les collèges (les jeunes toutes les classes sociales confondues étant les principaux acteurs du méfait) et la mise en place de dispositifs adaptés sur les trains. Elles avaient permis après quatre ans d’augmentation (+25 % de 2007 à 2010) de voir le nombre de signaux d’alarme abusifs constatés en Ile-de-France reculer de 21,5 % en 2011. Des efforts aujourd’hui moins visibles dans les chiffres.
Notez




1.Posté par PAT le 29/03/2012 08:06
Il existe deux sortes de signaux d'alarme.
Ceux qui activent directement le système de freinage et qui doivent ensuite être réarmés manuellement pour pouvoir remettre la rame immobilisée en mouvement.
Et ceux qui mettent seulement en communication radio avec le conducteur, à charge pour ce dernier de décider ou non, selon l'information qu'il recueille, s'il immobilise le train (et à quel endroit car si c'est pour des secours médicaux il ne serait pas pertinent de s'immobiliser n'importe où en pleine voie).
Une exception : le signal d'alarme tiré alors que le train vient de marquer un arrêt en gare. L'arrêt immédiat sans échange d'informations préalable s'impose. Il peut en effet signifier qu'il y a eu chute ou qu'un voyageur est prisonnier dans les portes (descente ou surtout montée tardive notamment).
En Ile de France, le signal d'alarme par communication radio est la règle. Ce sont donc surtout ces signaux déclenchés en gare qui sont perturbants.
D'autant que le fautif (il s'agit parfois d'un signal d'alarme tiré par erreur et non pas forcément par malveillance) hésite à s'expliquer dans l'interphone, ce qui obilge le conducteur a considérer qu'l y a bien un problème et à procéder à plusieurs vérifications avant de se remettre en marche.



Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.