Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 9 Avril 2014

La SNCF périme ses billets et réorganise ses TER



Pour lutter contre la fraude, la SNCF veut réduire la validité de ses billets sans réservation de 61 à 7 jours. Par ailleurs et devant les critiques des régions, elle réorganise sa direction TER.



Fini le stock de billets de train sans réservation achetés par l’entreprise pour parer au plus pressé : la SNCF souhaite réduire à 7 jours leur validité, pour éviter les prétextes des petits malins qui voyagent avec des billets non validés, style « Je n’ai pas eu le temps » ou « j’ai oublié ». La compagnie des chemins de fer explique que « c’est une fraude fréquente » qui lui coûte cher. Actuellement un voyageur sans billet doit payer une amende de 35 euros sur un trajet inférieur à 100 km et de 25 euros pour un trajet de plus de 100 km, mais bien souvent les contrôleurs se montrent compréhensifs.

Le nouveau directeur général régions et Intercités, Alain Le Vern, espère par ailleurs une meilleure qualité de service sur les TER à partir du 22 avril avec la mise en service des nouveaux trains, livrés avec un an de retard. La flotte étant plus homogène, «Il y aura des gains en termes d'opérations de maintenance», assure Alain Le Vern. Donc moins de retard ou de suppressions de trains pour cause d'indisponibilité du matériel. La SNCF est par ailleurs en cours de réorganisation de sa direction TER. Ancien président de la région Haute-Normandie lui même, Alain Le Vern connait bien la longue liste des critiques formulées par les élus contre les dessertes ferroviaires. «Les 20 régions qui disposent de TER auront un directeur avec des responsabilités importantes qui travaillera directement avec le conseil régional et une organisation par région afin d'avoir le meilleur TER possible», explique t-il.