Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 7 Mars 2016

La Suisse boudée en janvier



Les hôtels français ne sont pas les seuls à être à la peine. Leurs confrères suisses ont enregistré un recul prononcé des nuitées en janvier (-6,8%). Les arrivées sont en baisse aussi bien parmi la clientèle étrangère que domestique.



L’hôtellerie helvétique a comptabilisé 2,6 millions de nuitées en janvier 2016, ce qui représente une baisse de 6,8% (-189.000 nuitées) par rapport à janvier 2015. Les visiteurs étrangers affichent 1,3 million de nuitées, soit un recul de 8,4% (-120.000 nuitées). Les hôtes domestiques génèrent également 1,3 million de nuitées, ce qui correspond à une diminution de 5,2% (-69.000 nuitées). Selon l'Office fédéral de la statistique (OFS) qui a publié ces chiffres provisoires, "Les conditions d’enneigement peu favorables ont vraisemblablement contribué à ce résultat"

Les européens beaucoup moins présents
Les visiteurs du continent européen (sans la Suisse) présentent la plus forte baisse en janvier. Leurs nuitées ont chuté de 11,2% pour atteindre 118.000. L'Allemagne enregistre un repli de 52.000 nuitées (-14,6%). Suivent la Russie avec une diminution de 22.000 nuitées (-28,0%), la France (-9.100 / -8,9%) et les Pays-Bas (-8800 / -19,9%). La Belgique (-6.200 / -12,2%), l’Italie (-5.800 / -7,0%) et le Royaume-Uni (-4.100 unités / -3,0%) affichent également des reculs.

Au niveau du continent américain, le nombre de nuitées diminue de 520 unités (-0,4%). Avec 8.900 unités en moins (-28,5%), le Brésil affiche la plus forte baisse absolue de ce continent. En revanche, les États-Unis observent une hausse de 7.800 unités (+8,8%).

L’Asie voit le nombre de ses nuitées rester stable (+280 nuitées / +0,2%). Les Pays du Golfe affichent une hausse de 4.300 nuitées (+16,1%). Par contre, la République de Corée (-2.000 unités / -8,8%), le Japon (-750 / -6,2%) et la Chine (sans Hong Kong) (-430 / -1,0%) présentent des diminutions de nuitées. Les continents africain et océanique affichent des baisses respectives de 1.500 (-6,6%) et 100 nuitées (-0,4%).