Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La TSA déshabille une passagère de 85 ans


Une octogénaire accuse la Transportation Security Administration de l’avoir obligée à se déshabiller lorsqu’elle a refusé de passer par le scanner corporel. La passagère - qui a loupé son vol par la même occasion - veut poursuivre en justice l’agence gouvernementale.



La TSA déshabille une passagère de 85 ans
Lenore Zimmerman, une américaine de 85 ans, vit la moitié de l’année en Floride. Elle s’est rendue à l’aéroport de JFK de New York, le 29 novembre, pour prendre l’avion pour son pied à terre ensoleillé hivernal de Fort Lauderdale. Une fois arrivée à la sécurité, inquiète que le scanner corporel n’interfère avec son défibrillateur, elle a demandé à subir la palpation à la place de ce contrôle. Selon les dires de la vielle dame, les agents féminins de la TSA l’auraient alors emmenée dans une salle pour lui faire subir une fouille au corps complète, lui demandant d’enlever ses vêtements. La passagère, qui se déplaçait à l’aide d’une chaise roulante, se serait blessée au pied tandis qu’elle se levait de son siège pour répondre à la demande. La plaie qui saignait fortement a nécessite des soins. L’intervention musclée des agents de sécurité lui a également fait rater son avion et l’a obligée à attendre ensuite deux heures et demi le vol suivant. Dans un communiqué publié le 3 décembre, la TSA a nié ces allégations rappelant que la fouille à nu ne faisait pas partie de ses méthodes et a assuré «La passagère a demandé et obtenu une inspection privée qui a duré approximativement 11 minutes». En précisant par la suite «Les inspections de la TSA sont effectuées de manière à traiter tous les passagers avec dignité, respect et courtoisie, et c'est ce qui s'est produit dans ce cas.»