Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 24 Janvier 2010

La US Travel Association regrette la précipitation du gouvernement américain dans la mise en place de l’ESTA



Pas content Roger Dow, Président et CEO de la U.S. Travel Association. Il se dit déçu de la façon dont le gouvernement américain impose un système électronique d'autorisation de voyages sans aucun plan efficace de suivi pour atteindre pleinement la sécurité et la tranquillité administrative des voyageurs qui reviennent fréquemment aux États-Unis.



Pour Roger Dow, le Department of Homeland Security (DHS) s'est simplement borné à menacer les compagnies aériennes de fortes amendes sans pour autant installer le matériel nécessaire dans les aéroports pour contrôler, vérifier voire compléter sur place les formulaires ESTA désormais exigés pour chaque passager. La U.S. Travel Association parle aujourd'hui de précipitation et de politique de la peur alors qu'il faudrait, au contraire selon elle, rassurer les partenaires des États-Unis et les voyageurs fréquents. Pour Roger Dow « Si nous ne faisons pas un geste visible pour faciliter l'entrée des voyageurs aux États-Unis, nous risquons 5 milliards de dollars de pertes à un moment où notre économie ne peut pas se le permettre. Nous effrayons des voyageurs amis qui ne viennent pas aux États-Unis pour nous faire du mal ». L'association demande une concertation accrue entre les autorités américaines et les associations qui militent en faveur du voyage. Et Roger Dow de préciser que sur le site de La U.S. Travel Association, poweroftravel.org, un ensemble de chiffre validé par le Department of Commerce permet de prendre toute la dimension économique du voyage aux Etats Unis.