Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La compagnie TAP de nouveau à vendre


Après avoir essuyé un échec pour une privatisation en décembre 2012, le gouvernement portugais estime que les temps sont meilleurs pour vendre la compagnie TAP et met 66% du capital de la compagnie aérienne publique sur le marché.



Pour être exact, ce sont 61% de la compagnie qui sont sur le marché, 5% du capital étant réservé aux salariés. Le secrétaire d'Etat aux transports, Sergio Monteiro, précise que «L’Etat aura une option de vente sur les 34% restants qu’il pourra exercer pendant deux ans» à condition que le futur cahier des charges soit entièrement respecté. Quatre acheteurs potentiels jugés "crédibles" se seraient portés acquéreurs de TAP ces dernières mois. Le passif de la compagnie est actuellement estimé à 1 milliard d'euros, si bien qu'il n'y aura sans doute pas de recette pour l'Etat portugais mais la compagnie pourrait y gagner de nouvelles ailes pour se déployer. Parmi les candidats, un consortium formé par les hommes d’affaires américain Frank Lorenzo et portugais Miguel Pais do Amaral, l’Américano-Brésilien David Neeleman - fondateur des compagnies Azul (Brésil), JetBlue (USA) et WestJet (Canada) - ainsi que Globalia, la maison mère d’Air Europa.