Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


La "face cachée d'Air France" révélée demain ?




C'est demain mercredi 19 mai que va sortir chez Flammarion le livre de notre confrère du Figaro Fabrice Amedeo, intitulé "la Face cachée d'Air France", qui apporte un regard nouveau sur le fleuron des entreprises aériennes françaises. À ce jour, peu d'informations ont filtré sur la teneur des révélations faites par l'auteur. On sait seulement qu'il égratigne l'image de l'ancienne direction de la compagnie dont « les nombreuses erreurs d'appréciation, en particulier sur les low cost, expliquent la situation financière actuelle ».

Parallèlement à la sortie de l'ouvrage, Air France révélera quasiment à la même heure les résultats financiers de son exercice 2008 - 2009. On sait déjà que les pertes historiques prévues, supérieures à 1,3 milliards d'euros ramènent la compagnie aux pires moments de son histoire lorsqu'il avait fallu faire appel à l'État français pour renflouer les caisses d'Air France. Certes, la situation est bien différente aujourd'hui de ce qu'elle était en 1994 (l'État avait du injecter 20 milliards de francs dans les caisses de la compagnie). Des directions musclées, considérées dans l'ouvrage comme "souvent bienveillantes avec les organisations syndicales", sont venues mettre un peu d'ordre dans ce que les experts des années 80 appelaient «la compagnie de toutes les folies». Fabrice Amedeo explique qu'il est allé chercher, derrière les images policées de la compagnie, la réalité quotidienne de l'entreprise. Si l'auteur revient sur « l'arrogance » des années 80, dont il reste encore parfois des séquelles, il s'interroge sur la sécurité de son parc d'avions, sa compétitivité réelle dans l'univers concurrentiel du transport aérien et les tensions au sein même du personnel. Le poids des pilotes, souvent caressés dans le sens du poil par les directions passées, resurgit aujourd'hui lorsqu'il s'agit de mettre en place des plans d'économies drastiques. Le journaliste affirme que, sans se permettre le moindre jugement, il donne des faits, détaille des situations et livre quelques secrets sur les projets passés de la compagnie : du lancement des trains à grande vitesse avec Véolia en passant par le combat feutré mené contre Emirates par Jean Cyril Spinetta. A en croire les premiers commentaires, Fabrice Amadéo aurait profité d'informations puisées à la source même de la compagnie et sans doute dans les plus hautes sphères. De là à imaginer que toutes ces informations n'auraient pour but que de savonner la planche de l'actuel Directeur général exécutif, Pierre Henri Gourgeon, il n'y a qu'un pas que beaucoup franchiront allègrement. Pour tout dire, j'ai hâte de lire.

Marc Dandreau

Pour acheter l'ouvrage : La face cachée d'air France

Lundi 17 Mai 2010


Notez