Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


La folie iPad3 va bientôt toucher la terre


On a beau se dire que, quand même, on est maintenant habitué et que finalement, il n’y a pas tant de nouveautés que cela dans la nouvelle version, qu’importe. Chaque annonce d’Apple est suivie de la même frénésie chez les consommateurs. Résultats, pas de stock et pas de livraison avant trois semaines… Et si les tablettes seront bien en magasin le 16 mars, c’est juste pour allécher… Pas pour être vendues. Il y en aura si peu de disponibles !



Est-ce bien raisonnable que de courir ainsi après la nouveauté ? À croire que la crise n’a pas freiné les approches consuméristes de nos voyageurs, souvent à l’affut des nouveautés tendances du marché. Malheureusement, le dollar informatique est aujourd’hui le même à Hong Kong ou à Paris et seul le taux de change peut, éventuellement, concrétiser une bonne affaire. Car au final, un meilleur écran ou un processeur plus rapide, est-ce aussi important que le pensent les clients ? La presse américaine, plutôt blasée, parle de «panne d’imagination» pour qualifier cette nouvelle mouture de l'iPad mais salue l’autonomie annoncée de 10 heures. Au moins un Paris/New York, retard compris. Alors au final, pourquoi tant d’excitation ? Selon les experts High tech, à chaque annonce d’une nouvelle version, ce sont au moins 20 % des propriétaires de l’ancienne version qui craquent. Une sorte de fonds de commerce assuré pour la firme à la pomme. Mais au final, cet iPad 3 - qu'il faut d'ailleurs appeler "nouvel iPad" selon l'appellation officielle, un peu plate - fera-t-il gagner du temps aux voyageurs d’affaires ? Est-il au moins capable de lui parler comme pour l’iPhone 4S ? Pourra-t-il anticiper les bouchons sur la route de l’aéroport ou signaler les retards de trains ? Non, disent les concepteurs, c’est avant tout l’arme multimédia utltime. Et il est vrai que le temps perdu dans les transports, le voyageur connaît. Bientôt il pourra assouvir ses envies de jeux et de films en quasi haute définition. C’est cela, le miracle iPad3 qui, une fois de plus, va se produire dans quelques heures. Franchement, je cherche ce que je pourrais inventer qui aurait le même succès planétaire. À mon avis du paradis des génies, Steve veille encore sur la petite pomme. Il est vrai qu'en matière de tentation et de pomme, au Paradis, on s'y connait.

Philippe Lantris
à New-York

Lundi 12 Mars 2012


Notez


1.Posté par Garfield le 13/03/2012 11:18
Cet engouement pour les produits Apple ne viendrait-il pas aussi de la facilité avec laquelle tout est si intégré ? Pour ma part, si je suis un fan de Linux et du logiciel libre, j'admire aussi ce que mon épouse peut faire si simplement dans le monde pourtant plus fermé qu'est celui d'Apple. J'ai d'ailleurs "switché" au niveau de la téléphonie mobile, mon bon vieux Nokia ayant rendu l'âme (et pourtant, quelle solidité et quelle durée de vie...).
Le seul endroit où je subis l'informatique et des problèmes ? À mon travail, où seuls les PC sous Windows ont droit de cité (et de connexion au LAN)... Là, je me sens otage de quelques gourous certifiés Microsoft (ça rassure au moins la direction qui n'y connaît pas grand chose), et les "solutions" sont tellement lourdes que parfois je préfère travailler à domicile, sur ma machine privée.

Au fait, la question, c'était de savoir pourquoi les clients Apple étaient si frénétiques à l'idée de voir quelque chose de neuf dans les rayons des Apple Store ? Ce qu'il faudrait inventer pour avoir un succès planétaire ? Peut-être faudrait-il un moyen de faire évoluer le monde Windows vers plus de stabilité (marre d'acheter des bugs) et de convivialité ? Le monde si froid d'IBM, par exemple, fonctionnel sans être beau, est désormais oublié du grand public ; alors ?