Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 10 Mars 2008

La fronde des voyageurs d’affaires





La fronde des voyageurs d’affaires
L’enquête réalisée par Carlson Wagonlit Travel dont nous avons les bonnes feuilles va sans doute faire tomber quelques Travel manager de leur chaise : réalisée de façon approfondie auprès de 5000 voyageurs, elle révèle qu’au moins 60% des réservations d’hôtels ne respectent pas les règles édictées par l’entreprise ! Et sur un montant de 76,8 millions de dépenses analysées par cette enquête, 48% sont réalisées en dehors des canaux recommandés !




La fronde des voyageurs d’affaires
Volonté d’indépendance des voyageurs ou mauvais choix de l’entreprise ? Les deux ! Lorsqu’on demande aux voyageurs les raisons pour lesquelles ils ont réservé un hôtel en dehors des adresses présélectionnées, c’est en premier lieu pour des raisons de préférences personnelles, clairement : 5% affirment ainsi leur volonté de liberté et 20% soulignent que l’hôtel choisi est plus conforme à leurs besoins. On ne change pas comme cela ses petites habitudes. Mais ensuite l’aspect pratique est tout de suite mis en avant : dans 26% des cas, l’hôtel préconisé n’était pas situé à proximité du lieu de travail, dans 21% des situations il n’y avait pas de disponibilité et dans 17% à 19% des cas le voyageur a trouvé un meilleur prix que la réservation proposée.




Comment font les voyageurs d’affaires lorsqu’ils ne passent pas par les canaux maisons ? Ils sont autonomes ! Dans la majorité des cas, ils appellent directement l’hôtel (44%), ou le réservent par Internet (21%), à moins qu’ils n’aillent tout simplement à la réception (4%).
La totalité de cette étude très détaillée sera publiée en avril 2008 par Carlson Wagonlit Travel. En attendant, notre enquête révèle qu’aujourd’hui les marges de manœuvres individuelles restent grandes, mais qu’elles vont se resserrer. Motif ? Le prix !

Voilà donc l’entrée en matière d’un dossier qui s’intéresse aux relations entre les entreprises et les chaînes hôtelières, grandes ou petites. Si le dialogue existe, la compréhension n’est pas toujours au rendez-vous et les travel manager restent souvent sur leur faim en matière de choix hôteliers. Une version moderne du je t’aime moi non plus.




Annie Fave