Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 22 Mai 2014

La gendarmerie perquisitionne chez Ryanair à Marseille



C’est par tweet que la gendarmerie a annoncé ce 22 mai une perquisition chez Ryanair pour « fraude et travail dissimulé ». Selon le service communication des gendarmes, les enquêteurs de l'Office central de lutte contre le travail illégal intervenaient dans le cadre d'une information judiciaire ouverte par le parquet d'Aix-en Provence.



La compagnie irlandaise a fait l’objet d’une première condamnation et a dû verser un dépôt de garantie de 9 millions d’euros en attendant le résultat d’un appel en cours. Ryanair a toujours contesté l’application du droit social du pays d’où elle exploite ses vols, se référant à la liberté de travail en vigueur dans la zone européenne. La vision européenne du droit social de Michael O’Leary, souvent à géométrie variable, a toujours exaspéré la justice. Celle ci s'inquiète manifestement d'une prorogation d'une situation qu'elle a déjà condamné, d'où la perquisition dans le cadre d'une information judiciaire "ouverte il y a plusieurs mois", a fait savoir le parquet d'Aix-en-Provence, après une nouvelle plainte du SNPL. Pour Ryanair qui a publié dans la soirée de ce jeudi un communiqué, "Il est inacceptable qu'une compagnie aérienne européenne qui est en parfaite conformité avec la législation européenne de l'emploi dans l'aérien soit de manière injuste et illégale interférée par des magistrats et la Gendarmerie locale à Marseille". La compagnie juge "cette intrusion injustifiée".