Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La low-cost : signe extérieur de pouvoir en Grande-Bretagne ?


Le Premier ministre britannique David Cameron vient de se rendre en Espagne pour célébrer le 40ème anniversaire de son épouse, Samantha. Rien d’exceptionnel jusque-là, si ce n’est pour les tabloïds anglais. Sauf que le Premier ministre a utilisé un vol EasyJet pour se déplacer sur la côte espagnole. Un signe fort en pleines coupes budgétaires.



La low-cost : signe extérieur de pouvoir en Grande-Bretagne ?
Pour ses premières vacances à l’étranger depuis sa prise de fonction, David Cameron a soigné son image : en pleine mise en œuvre de mesures d’austérité en Grande-Bretagne, le Premier ministre britannique a donc eu recours aux services de la low-cost EasyJet, et se serait rendu dans un hôtel "moyenne gamme" selon les informations relayées par le Daily Mail. La démarche économique » de David Cameron tranche avec son prédécesseur Gordon Brown, surpris récemment en flagrant délit de favoritisme . L’ancien premier ministre aurait pris la place de différents passagers sur un vol British Airways, notamment une femme enceinte.






1.Posté par Richard BAYON le 08/04/2011 17:18
Bonjour,

En Août 2002, sur le tarmac de l'aéroport de Carcassonne Salvaza, un passager bien ordinaire en compagnie de son épouse débarque du vol Ryanair en provenance de Londres Stansted, il s'apelle Tony BLAIR, il est premier ministre en exercice du Royaume Uni....
En France, tout le monde est sous le charme, Outre Manche quelques jours plus tard, alors que TB coule des jours heureux en Ariège, la presse Britannique se déchaîne en faisant remarquer que le 'Prime Minister' a volé sur une compagnie Irlandaise, ce que certains tabloids qualifieront de 'it is disgusting' (en anglais dans le texte).
On peut avoir la fibre Européenne, les nationalismes exarcerbés ont la dent dure et la vie longue.
Honni soit qui mal y pense....
Richard BAYON - Air Transports Reports.