Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La neige a perturbé Francfort au 1er trimestre, le fret reprend


Sans surprise, les résultats du groupe aéroportuaire Fraport ont été marqués par les épisodes de neige. Mais la reprise a eu lieu en mars (+3,2%) et, plus nouveau, la plateforme annonce pour le fret la fin d'un "creux cyclique". Signe que l'économie recommence à frémir sur le chemin de la croissance ?



La neige a perturbé Francfort au 1er trimestre, le fret reprend
Entre janvier et mars 2013, les cinq aéroports majoritairement détenus par Fraport ont accueilli un total de 17,8 millions de passagers (soit une hausse de 1,6 %) et ont pris en charge 555 737 tonnes métriques de fret, soit une hausse de 1,7 %. Les déplacements aériens ont baissé de 2,2 % au cours du premier trimestre, totalisant 162 058 décollages et atterrissages. Desservant environ 3,6 millions de passagers, l'Aéroport de Lima, au Pérou, a continué à démontrer une vive progression, avec un gain de 12,9 % en glissement annuel. L'Aéroport d'Antalya, en Turquie, a quant à lui enregistré le nombre remarquable de 2,2 millions de passagers (soit une hausse de 4,9 %). Les aéroports bulgares de Bourgas et Varna ont accueilli ensemble près de 88 500 passagers.

À l'Aéroport de Francfort, port d'attache de Fraport, les rapports de trafic ont été affectés de manière négative par la consolidation de la capacité de plusieurs compagnies aériennes et, en particulier, par les annulations liées aux intempéries et aux grèves pendant le premier trimestre de l'année. Au cours du premier trimestre de 2013, environ 11,9 millions de passagers ont utilisé l'Aéroport de Francfort - soit 2 % de moins que pendant la même période l'année dernière. Environ la moitié de ce déclin peut être attribuée aux grèves et aux intempéries. Le segment domestique, en baisse de 6 %, a représenté la majorité de cette chute. En comparaison, le trafic intercontinental a continué d'augmenter, de 1 %, malgré l'environnement économique difficile.
Les rapports de trafic de fret montrent que l'Aéroport de Francfort a émergé du creux cyclique. Pour la première fois depuis 2011, la plus grande plaque tournante aérienne d'Allemagne a enregistré une hausse du fret de 1,1 % et une croissance trimestrielle - quelque 502 051 tonnes métriques ayant été prises en charge entre janvier et mars 2013.

Francfort en mars : + 3,2%

Dans le mois faisant l'objet de mars 2013, 6,7 millions de passagers au total ont utilisé les cinq aéroports majoritairement détenus par le Groupe Fraport : Francfort (FRA), Antalya (AYT), Bourgas (BOJ), Varna (VAR) et Lima (LIM). Cela représente un bond de 3,2 % par rapport au même mois de l'année dernière. Comme pour les résultats du premier trimestre, les rapports de trafic pour mars 2013 de Francfort ont subi un léger déclin caractérisé par des effets spéciaux et l'effet du glissement annuel. Environ 4,5 millions de passagers ont utilisé le FRA pendant le mois faisant l'objet de ce rapport, représentant une chute de 1,1 % en glissement annuel. Cependant, sans les perturbations de vol enregistrées en mars 2013, le FRA aurait conclu la saison hivernale avec une croissance du trafic de passagers.
Le déclin de 7,9 % des déplacements aériens du FRA pour atteindre 37 228 décollages et atterrissages est principalement dû aux 1 400 annulations de vols environ liées au intempéries et aux grèves au cours du mois faisant l'objet de ce rapport. La diminution des liaisons continentales à haut trafic a été aggravée davantage par la survenue précoce des vacances de Pâques et le début des vacances scolaires de printemps en mars 2013.
Le volume du fret de FRA a augmenté de 4,4 % pour atteindre 195 590 tonnes métriques en mars 2013 en raison du fait que de nombreuses compagnies aériennes étendent leur activité de fret - avec de nouvelles liaisons et une hausse de la fréquence des vols - et utilisent des avions plus grands. Outre une légère amélioration de l'économie mondiale, en particulier en Asie, en Amérique du Nord et dans les pays BRICS, l'Allemagne bénéficie d'un secteur de l'exportation globalement robuste soutenu par le FRA pour le débit continu de biens dépendant du fret aérien.