Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La possible prise d’otages à Schiphol était une fausse alerte


Plus de peur que de mal sur l’aéroport Amsterdam-Schiphol. Si la gendarmerie néerlandaise avait cru un temps qu’un avion Vueling en provenance de Malaga était le théâtre d’une prise d’otages, il s'agissait en fait d'un «problème de communication» avec l'appareil.



La possible prise d’otages à Schiphol était une fausse alerte
Le vol Vueling Malaga-Amsterdam avait été escorté par deux F-16 sur ordre du ministère néerlandais de la Défense face au silence radio de l’équipage en début d’après-midi. Le porte-parole de la compagnie avait rapidement réagi en indiquant qu’il ne s’agissait que d'une «incompréhension» entre le pilote et les contrôleurs aériens. «L'avion approchait de l'aéroport d'une façon inhabituelle, cela a conduit à un malentendu», avait-il expliqué.
Les forces de l’ordre néerlandaises viennent de confirmer ce scénario. La possible prise d’otages était, en effet, une fausse alerte causée par des «problèmes de communication» entre l’avion et la tour de contrôle.