Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La privatisation de l'aéroport de Lyon sera lancée en octobre


L'aéroport de Lyon devrait voler entièrement de ses propres ailes en 2016. L’État a prévu de lancer l'appel d'offres pour sa privatisation en octobre afin que l'opération soit finalisée dans le courant de l'année prochaine.



JF Marin
JF Marin
Le gouvernement compte se séparer de ses 60% de l'aéroport de Lyon. Le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, a présenté le planning de l'opération aux actionnaires de la plate-forme qu'il a rencontré, le 20 juillet 2015. Selon plusieurs sources, l'appel d'offres pour la privation sera lancé en octobre, voire novembre au plus tard. L'opération devrait alors être terminée pour le 1er semestre 2016.

«Les collectivités seront associées à la rédaction du cahier des charges», a expliqué le président de Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne à l'AFP, après le rendez-vous. «Nous avons beaucoup insisté sur ce point et nous avons demandé des garanties pour que l’opération ne soit pas seulement financière», a-t-il ajouté.
La piste lyonnaise suscite déjà l’intérêt de plusieurs candidats. Aéroports de Paris (ADP), Vinci, la Caisses des dépôts (CDC) ou encore l’aéroport de Genève seraient sur la ligne de départ.






1.Posté par MARIBA le 03/08/2015 11:24
M. Queyranne a raison : il faut des garanties pour que l’opération ne soit pas seulement financière.
Aujourd'hui, aucune condition environnementale n'a encore été mentionnée concernant la privatisation des aéroports de Lyon-Bron et Lyon St-Exupéry. Or, avec les risques d'augmentation du trafic et surtout des vols de nuit, la qualité de vie et la santé des habitants dans l'est de la métropole de Lyon sont menacées par cette privatisation.
Nos Élus coactionnaires doivent prendre leurs responsabilités pour que le cahier des charges arrêté à la rentrée inclue des conditions environnementales suffisantes pour protéger les riverains.