Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 20 Octobre 2008

La prudence des voyageurs d'affaires



Règles strictes et visio conférence, les voyageurs d'affaires s'apprêtent à l'orthodoxie financière face à la crise, selon un sondage de KDS auprès de ses clients.



iStock Mark Stout
iStock Mark Stout
Spécialiste des solutions logicielles de gestion des déplacements professionnels, KDS a mené un sondage en ligne auprès d'une centaine de ses clients grands comptes. Il en ressort que ceux-ci anticipent un durcissement des politique voyage dans les mois à venir. Ils sont en effet 54% à penser que, face à la crise financière, leur entreprise va être amenée à réduire le nombre des voyages d’affaires d’ici à mars 2009. Ils sont 36% à déclarer avoir déjà dû annuler des déplacements planifiés. Un directeur achat d'une société française témoigne à travers l'enquête de KDS que les voyages de moins de deux jours ont tous été interdits. Pas moins de 33% des entreprises sondés ont déjà annulé des réunions internationales.
Sans surprise, la crise va donc avoir des conséquences sur la politique voyages des entreprises et ils sont 69 % à prédire la mise en place de règles plus restrictives dans les mois à venir. Par contre, ils déclarent majoritairement que les montants autorisés pour le remboursement des frais professionnels ne seront pas amenés à diminuer. «Face à la crise, les services achats et financiers sont sous pression», explique Stanislas Berteloot Directeur Marketing de KDS. «Les coûts doivent être réduits, couper les dépenses voyages est relativement facile et a un effet immédiat sur les résultats».
Ainsi, 92% des sondés compte recourir aux services de téléconférence pour remplacer certains déplacements.
Les sondés occupent à 47% des postes de directeurs voyages. 20% sont directeurs des achats et 20% directeurs financiers dans de grandes multinationales de plus de 5 000 personnes. La majorité des répondants, 73% est basée en Europe continentale, 8% aux Etats-Unis et 19% dans le reste du monde.