Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 13 Juin 2013

La reconnaissance vocale reste dangereuse au volant



De nombreux voyageurs d’affaires utilisent un kit mains libres ou la reconnaissance vocale pour communiquer en restant au volant. Une formule pratique mais dangereuse, souligne une étude des chercheurs de l’Université de l’Utah publiée mercredi aux Etats-Unis.



La reconnaissance vocale reste dangereuse au volant
C’est une formule bien confortable pour rester connecté en toute légalité, et les kits mains libres ou la reconnaissance vocale permettent d’envoyer messages ou mémos en apparente sécurité. En réalité, le conducteur reste davantage concentré sur son message que sur sa conduite, et selon cette étude américaine, envoyer un SMS par reconnaissance vocale en conduisant reste plus distrayant qu'écouter la radio ou discuter avec un autre passager. Pour le démontrer, ils ont installé sur la tête de 32 personnes un casque armé de capteurs afin de détecter tous leurs mouvements et réactions. Les participants ont ensuite été soumis à une série de tests de conduite dans des voitures réelles ou des simulateurs. Et la démonstration est claire, le chauffeur est moins attentif à sa conduite qu’à son message. Moralité : pratique, mais à utiliser avec modération !