Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La vente de Toulouse Blagnac est bien finalisée


Avec la disparition de Mike Poon, le PDG du consortium chinois Symbiose, le Collectif contre la privatisation de l'aéroport de Toulouse demandait la remise en cause de la vente assurant qu'elle n'avait pas été signée. Bercy a démenti cette information le 6 juillet 2015.



Le ministère des Finances assure que la vente de 49,99% des parts de l'aéroport de Toulouse-Blagnac a bien été finalisée. Le porte-parole de Bercy a précisé : "La transaction a eu lieu. On a reçu l'argent. Les fonds ont bien été versés". Le Collectif contre la privatisation de la plate-forme avait fait part de son inquiétude après la découverte de la disparition du PDG de l'entreprise chinoise qui s'est portée acquéreur. L'organisation demandait d'ailleurs que le gouvernement renonce à la privatisation.
Les autorités françaises ont assuré que la disparition de l'homme d'affaires chinois, soupçonné de corruption, n'aurait pas d'impact sur l'aéroport toulousain puisque la vente était signé avec le consortium et non avec Mike Poon personnellement.

Bercy a également réaffirmé sa volonté de garder les 10,01% du capital de Toulouse-Blagnac encore entre les mains de l’État : "Le gouvernement n'a pas l'intention d'exercer cette option, comme le ministre l'avait dit à l'Assemblée nationale".