Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La visioconférence booste la productivité et les relations professionnelles


Lifesize a interrogé ses clients sur leur utilisation de la visioconférence. Ils sont quasiment unanimes: pour la très grande majorité d'entre eux, ce mode de communication augmente la productivité et améliore les relations professionnelles.



Les utilisateurs de la visioconférence sont séduits par cette technologie, c'est ce que souligne Lifesize qui démontre ainsi que "Charité bien ordonnée commence par soi même..." : 99,2% des personnes interrogées estiment que la vidéoconférence aide à construire de meilleures relations professionnelles à la fois internes et externes. Ils sont également 9 sur 10 à penser qu'il est plus facile de s’accorder quand ils ont la possibilité de voir la personne en vidéo.

Même enthousiasme pour ceux qui ont recours à la visioconférence lorsqu'ils travaillent à distance. 77,7% d'entre eux affirment qu’ils ont augmenté leur productivité et renforcé leur équilibre “vie professionnelle/vie personnelle”.

"Le marché de la vidéo conférence se développe par un taux moyen de croissance annuelle de 20,7% selon la dernière étude Frost & Sullivan", explique Craig Malloy, CEO de Lifesize. Le spécialiste des solutions web et audio ajoute: "Une majorité des répondants indiquent que la visioconférence réduit le temps nécessaire pour réaliser un projet et que cela évite de s’éparpiller dans d’autres tâches".

En outre, 75% des personnes interrogées utilisent la vidéoconférence pour avoir des conversations impromptues avec des collègues. Près des deux tiers affirment que lorsqu'ils ne sont pas en mesure de se joindre à un appel, cela leur manque de ne pouvoir voir le visage de leurs collègues.

L'étude met en avant de nombreux avantages de la visioconférence. Toutefois, elle n'aborde pas les aspects techniques. Certains collaborateurs peuvent, en effet, rencontrer des difficultés avec ces nouvelles technologies, ou tout simplement les craindre.