Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le Canada demande à British Airways d’améliorer ses compensations


L’office des transports du Canada estime que les dispositions tarifaires de British Airways sont «déraisonnables». La compagnie anglaise a ainsi jusqu’au 17 février 2014 pour améliorer les compensations proposées aux passagers touchés par les retards, les suppressions, le sur-booking ou la mauvaise gestion des bagages.



L’office des transports du Canada a ordonné à British Airways de revoir sa politique d’indemnisation de ses passagers avant le 17 février, ou d’expliquer pourquoi elle n’utilise pas les mêmes standards qu’Air Canada ou ceux en vigueur aux USA. L’agence fédérale s’est penchée sur la grille des compensations du transporteur britannique après une plainte de Gabor Lukacs, défenseur des droits des passagers aériens. Il avait déjà obtenu une décision similaire pour Air Canada en 2013.
En outre l’office des transports du Canada a ordonné que la compensation pour les vols retardés à destination des pays de l’Union Européenne soit de 400 ou 800 dollars selon la durée du délai. En 2013, elle avait préconisé une grille sur le même modèle pour les liaisons domestiques. Les indemnités sont de 200, 400 ou 800 dollars selon la durée du retard.