Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 10 Octobre 2013

Le Koweït veut dépister l'homosexualité des étrangers qui veulent entrer dans le pays



Si elle n'était pas aussi stupide, l'idée aurait pu faire sourire. Imaginez un pays qui décide de se doter de moyens médicaux pour déterminer si le visiteur qui arrive à l'aéroport est homosexuel ou non. Né dans l'esprit du d'un responsable du Ministère de la santé, le projet étonne le monde médical qui affirme haut et fort qu'il n'existe aucun moyen pour dépister l'orientation sexuelle d'un individu.



Le Koweït veut dépister l'homosexualité des étrangers qui veulent entrer dans le pays
Pour l'heure les "spécialistes" médicaux du Koweït se refusent à préciser la nature (et la fiabilité) des tests qui seront engagés. On évoque plusieurs pistes, toutes aussi loufoques les unes que les autres et qui iraient du dépistage du VIH à la fourniture d'un certificat médical attestant, qu'après auscultation (!) le voyageur n'est pas homosexuel. Du grand délire. Plusieurs médecins européens, engagés dans la lutte contre l'homophobie, restent persuadés que toute cette affaire n'a été révélée que pour effrayer les éventuels homosexuels qui auraient envie d'aller se perdre au Koweït. Mais au delà de ce pays précis, c'est l'ensemble des membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) qui se disent prêts à suivre les recommandations du Koweït. Pour mémoire, le Qatar, organisateur de la coupe du monde de football en 2022 est membre de la CCG.