Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le Nigeria ne veut plus que les compagnies vendent des billets en devise étrangère


United et Iberia ont suspendu leurs vols sur Lagos en raison d'une baisse de la demande, causée par les difficultés du secteur pétrolier. Et d'autres compagnies aériennes pourraient être amenées à réduire leur offre sur le Nigéria. Les autorités aériennes nigérianes ont en effet demandé aux transporteurs d'arrêter de vendre leur billet en dollars.



L'autorité de l'aviation civile nigériane (Nigerian Civil Aviation Authority NCAA) a prévenu toutes les compagnies aériennes présentes au Nigeria qu'elles devaient arrêter immédiatement de vendre leurs billets en dollars. Elle a rappelé que cette pratique était une violation de la réglementation de la Central Bank of Nigeria. Dans un circulaire daté du 17 avril 2015, elle avait indiqué «la tarification des produits doit continuer à être en Naira. Il est illégal de fixer un prix ou indiquer le coût d'un produit ou service dans une monnaie étrangère». Le porte-parole du NCAA a indiqué que l'organisation avait reçu des informations indiquant que certaines compagnies étrangères refusaient les paiements en Naira.

Les transporteurs étrangers avaient déjà indiqué de leur côté qu'ils rencontrent des difficultés à obtenir les frais de compensation du gouvernement nigérian. Le Nigeria devrait ainsi aux compagnies aériennes internationales plus de 600 millions de dollars de revenus non rapatriés, selon IATA. Des problématiques similaires à celles qui ont conduit les compagnies aériennes à renoncer à leurs déplacements au Venezuela.

Ce rappel des mesures pourrait ainsi pousser d'autres compagnies aériennes à stopper leur desserte sur le Nigeria.