Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le PDG d'Airbus estime que l'A380 a été lancé trop tôt


Les ventes de l'A380 ont bien du mal à s'envoler. Interrogé par France Inter, le PDG du constructeur européen, Fabrice Brégier, a considéré que le gros porteur avait été lancé trop tôt.



Avoir raison trop tôt ? Fabrice Brégier, PDG d'Airbus, pense que l'A380, mis en service en 2005, est un "avion fantastique". Mais pour l'heure, il a du mal à trouver des client. Interrogé le 18 mars sur France Inter, il a reconnu: "Je crois que l'A380 a été lancé trop tôt. Il a été lancé peut-être dix ans avant l'heure". Il le reconnait, "Le marché n'est pas encore complètement là". Il estime néanmoins que les superjumbos de 500 à 600 sièges ont leur place. Il met en avant que le marché aérien est appelé à doubler de taille tous les 15 ans et que de nombreux aéroports étaient saturés, comme Londres Heathrow, Hong Kong, New York et Los Angeles. Ces plates-formes accueillent d'ailleurs plusieurs A380.

Le PDG a également confirmé qu'Air France avait demandé le remplacement de ses derniers A380 commandés par trois A350.