Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le Perpignan - Orly d'Air France menacé ?


La région et l’aéroport de Perpignan sont inquiets. Sur les pistes de la plate-forme, des rumeurs avancent qu’Air France envisagerait de stopper sa liaison vers Paris. Les élus locaux s’élèvent contre ce projet non confirmé.



Le Perpignan - Orly d'Air France menacé ?
Perpignan et ses élus s’inquiètent des bruits de couloir qui évoquent un prochain départ d’Air France de l’aéroport des Pyrénées-Orientales. Si la compagnie n’a pas confirmé ou infirmé l’information, la présentation de l’offre Mini et de la carte des 58 destinations concernées a ravivé les peurs dans la région. «On a été oublié par l'offre low-cost annoncée le 7 janvier sur 58 destinations en France, en Europe et dans le bassin méditerranéen. On peut se demander, avec les prix prohibitifs pratiqués pour notre ligne, si Air France veut développer cette destination», explique Jacques Font, responsable du Medef 66. Jacques Cresta, député et vice-président de la Région, s’est voulu plus rassurant dans son communiqué du 12 janvier 2013. Il assure que la direction du transporteur aérien lui a indiqué que «Ce sont des propos fantaisistes. Il n’y a pas de fermeture à l’ordre du jour».
A l’évocation d’un possible départ du transporteur national, le responsable du Médef présente à nouveau dans le journal l’Indépendant un ancien projet pour faire face à l’arrêt de la desserte vers la capitale : la création d’une compagnie locale «Ça peut paraître ubuesque, mais après le temps des réactions, il est temps qu'on passe au stade des propositions. La CCI avait réalisé une étude dans ce sens sous l'égide d'André Joffre. Pour être rentable, il nous fallait un taux de remplissage de l'ordre de 80 % avec des allers/retours autour de 220 €, soit deux fois moins chers que les prix aujourd'hui», a-t-il expliqué.