Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 5 Juillet 2011

Le Président Sarkozy condamné à prendre l'avion



Pour ses voyages d'affaires, qu'il aille à Lons-le-Saulnier ou New-York, c'est en avion que le Président de la République se déplace. Pourquoi ? Pour des questions de sécurité, répond Guillaume Pépy!



© P. Segrette
© P. Segrette
L'info est cocasse, elle a été dévoilée ce mardi sur France Inter par le Président de la SNCF lui même : alors que certains déplacements du chef de l'Etat français pourraient se faire facilement en train, une loi vieille de 60 ans oblige à sécuriser les trajets empruntés par le Président de la République, en postant en particulier du personnel de sécurité aux ponts empruntés par le convoi ! Moralité, Guillaume Pépy le reconnait, alors que Nicolas Sarkozy lui a "plusieurs fois demandé ou proposé de prendre le train", il l'en a dissuadé ! "On ne le souhaite pas vraiment parce que cela entraînerait une mobilisation de forces de police extraordinaire", a souligné Guillaume Pépy.



1.Posté par pop le 05/07/2011 13:34
Quelle hypocrisie ! lorsque le pdt se déplace avec son nouveau joujou qui dépense une fortune, il fait également déplacer sa voiture blindée en avion militaire, et comme il lui en faut une deuxième en cas de panne de la première, il y a un deuxième avion militaire. 3 avions pour un déplacement, avec les personnels associés...chaque déplacement, c'est 10 postes d'infirmières supprimés.

2.Posté par PAT le 06/07/2011 18:52
A mon avis, il n'y a absolument aucune loi qui a fixé une telle règle. G. Pepy évoque sans doute une "loi" non pas au sens d'un texte débattu et voté par le législateur mais d'une règle qui s'est imposée. Sinon, si le Peuple le veut via sa représentation il n'y a qu'à voter une autre loi !

Je pense que choix du mode de transport du Président de la République et de quelques autres autorités relève plutôt de protocoles (savamment ?) définis et réfléchis par les services en charge de leur sécurité rapprochée.

La presse avait déjà fait ses choux gras des déplacements privés et réguliers également en avion du Premier Ministre Fillon vers son domicile et fief électoral de la Sarthe pourtant à 1h20' seulement de Paris par TGV. L'argument de la sûreté fut le même. Des journalistes démontrèrent pourtant par des images prises en caméra caché qu'à sa descente ou montée d'avion le Premier Ministre pouvait être une cible facile.

J'ai retrouvé sur le site de l'INA le voyage du Président Charles de Gaulle en Sarthe en mai 1965 - donc un peu moins que 60 ans -, images d'achives sur lesquelles on le voit prendre place à bord de l'autorail présidentiel.

A voir sur :

http://www.ina.fr/fresques/de-gaulle/fiche-media/Gaulle00244/voyage-en-sarthe.html?video=Gaulle00244

Je ne sais pas si la SNCF entretient toujours un autorail présidentiel au sein de son parc roulant. Si oui, gestion par activité chère à Pepy, la question se pose "de qui paye ?" (quelle autorité organisatrice des transports ?) mais ça c'est un autre débat...