Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 12 Décembre 2013

Le Quai d’Orsay allège les consignes de sécurité en Egypte



Il faut encore s’y tenir sur ses gardes, ne pas côtoyer de manifestations, circuler en avion, mais globalement l’Egypte n’est plus un pays totalement écarlate sur la carte de sécurité du Quai d’Orsay, sous réserve.



Est-ce l’effet d’un lobbying intensif des voyagistes et du Caire ? Le Quai d’Orsay autorise à nouveaux la visite en Egypte, sous réserve tout de même. Ainsi il est toujours "formellement déconseillé de se rendre dans le Sinaï (sauf Charm el Cheikh), en moyenne Egypte (entre le Fayyoum et Louxor), de l’est d’Alexandrie jusqu’à Port-Saïd et Suez, sauf raison professionnelle impérative". Dans tous les cas et selon les conseils aux voyageurs, il ne faut pas s'y déplacer seul en voiture.

"De la côte nord (entre Sidi Abderrahmane et Alexandrie) jusqu’au sud de la côte africaine de la mer Rouge (du sud de Suez à Marsa Alam) : dans cette zone qui inclut notamment Le Caire, Aïn Sokhna et Hurghada, les déplacements professionnels ou touristiques sont possibles en faisant preuve de vigilance, notamment au regard des évolutions de l’actualité égyptienne, en effectuant les trajets routiers autant que possible avec plusieurs véhicules et en s’abstenant de rouler de nuit.

Au Caire, à Alexandrie et d’une manière générale dans les grandes villes, il convient de limiter les déplacements et les visites aux quartiers touristiques ou fréquentés par les étrangers, d’éviter autant que possible de se déplacer seul, de se conformer, en matière d’apparence et de tenue vestimentaire et de faire preuve de réserve s’agissant de la situation politique intérieure égyptienne.

Le reste de l’Egypte (zone désertique depuis la frontière égypto-libyenne jusqu’à la frontière égypto-soudanaise) : tout déplacement y est formellement déconseillé."