Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le Royaume-Uni réduit sa taxe Passagers


Le chancelier de l'Échiquier, l’équivalent du ministre chargé des finances et du trésor au Royaume-Uni, a annoncé le 19 mars 2014 à Londres une réforme surprise de la taxe Air Passager Duty (ADP). A partir du 1er avril 2015, la charge sera la même pour tous les vols long-courriers.



Les voyageurs d’affaires devraient voir les prix de leurs vols très long-courriers diminuer au départ du Royaume-Uni dans un peu plus d’un an. Le document présentant le budget de l’Etat explique que «Pour aider les entreprises britanniques à renforcer leurs liens avec les marchés en croissance et aller plus loin pour faire du Royaume-Uni une option attirante pour les visiteurs business et les touristes, le Budget 2014 annonce que le gouvernement va réformer l’Air Passager Duty en abolissant la catégorie C et D à partir du 1er avril 2015». A cette date, la taxe décriée par les acteurs du tourisme et de l’aérien ne dépendra plus de la distance parcourue. Il sera demandé la même somme pour tous les vols internationaux de plus de 2001 miles (3220 kilomètres). Les passagers payeront la même somme qu’ils se rendent aux USA, dans les Caraïbes, en Chine, Inde ou Australie. Par exemple, tous les voyageurs installés dans la classe Eco d’un vol long-courrier à partir du 1er avril 2015 débourseront 71 livres. Lors de la prochaine réévaluation de la charge, prévue ce 1er avril 2014, la charge sera de 69 livres pour les liaisons comprises entre 2001 et 4000 miles, 85 livres pour celles entre 4001 et 6000 miles et 97 livres pour les routes de plus de 6000 miles.

Le gouvernement britannique a été moins loin que la chambre législative d’Irlande du Nord qui a aboli cette taxe pour les vols internationaux en janvier 2013. Néanmoins, les professionnels ont salué cette avancée. Gorges Osborne a également confirmé que les vols privés seraient soumis à l’APD.