Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le SNPL France ALPA menace de boycotter la République Dominicaine


Les deux pilotes français arrêtés en République Dominicaine en mars 2013 après la saisie de 700 kilos de drogue dans leur avion devaient être présentés devant la justice le 4 février 2014. Mais l’audience a été encore une fois repoussée. Le SNPL France ALPA menace de boycotter les pistes dominicaines si un nouveau report est décidé lors de la prochaine audience prévue le 25 février.



Le SNPL France ALPA soutient les deux navigants arrêtés en mars 2013 et déclare qu’elle «déplore ce nouveau report mais prend acte du changement d’attitude de la justice Dominicaine». En effet, celle-ci a indiqué que «dans l’intérêt de la République Dominicaine, ce procès devait se dérouler rapidement». Le syndicat des pilotes précise qu’il «examinera avec la plus grande attention l’issue de l’audience du 25 février». Il ajoute que «Si à cette date des avancées significatives n’étaient pas actées, constat serait fait que la sécurité juridique des équipages n’est pas assurée dans ce pays». Il mettrait alors ses menaces de boycott de l'ile à exécution et appellerait «immédiatement les pilotes français à cesser d’assurer les vols à destination de la République Dominicaine», prévient-il.

Les pilotes Bruno Odos et Pascal Fauret ont été arrêtés en mars 2013 après la saisie de près de 700 kilos de drogue dans les bagages de leurs passagers. Pour mémoire et selon les conventions internationales, les pilotes assurent la sécurité du vol commercial mais ne sont pas responsables de la surveillance des bagages, assurées par les services de contrôle de l'aéroport. Lors de cette opération de la police anti-drogue, très mise en scène, une trentaine de personnes avaient été interpellées.