Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 10 Septembre 2014

Le SNPL contre... le SNPL!



Décidément les pilotes du groupe Air France ne sont pas tous d'accord pour la grève annoncée du 15 au 22 septembre prochain et après la grogne du Spac, ce sont aux pilotes SNPL de Hop! de dire à leurs confrères d'Air France que non seulement ils ne sont pas des sous-pilotes, mais qu'ils ont des accords d'entreprise qu'il serait bon de lire avant de s'agiter!



C'est un communiqué émanant des Bureaux SNPL Régional, SNPL Airlinair et INTERPNT Brit Air qui attire notre attention. Ensemble, ils "s'étonnent de
certaines revendications des syndicats Pilotes d'Air France car elles témoignent d'un cruel déficit d'information". L'intersyndicale souligne ainsi que "Chez HOP!, comme d’ailleurs à Air France, il existe des accords de périmètre qui ont été signés par les organisations professionnelles représentatives des dites compagnies et qui ne peuvent être modifiés que par ces seules organisations professionnelles" et elle ajoute que "Personne ne peut imposer
quoi que ce soit en terme d’accord dans une société dans laquelle il n’est pas représenté. Cela est une vérité incontournable, même pour une filiale aérienne du Groupe Air France". Le SNPL souligne que sa revendication est "de construire la compagnie HOP! avec un seul et unique contrat de travail pour l’ensemble des pilotes travaillant dans HOP!" et apprend à ses confrères que "Revendiquer un contrat de travail pour les pilotes du Groupe pour le plus de 110 places revient à demander la mise en place de deux contrats différents au sein de la même entreprise HOP!".

Peut-on se permettre de dire que les pilotes de Hop! suggèrent ainsi à leurs petits camarades de balayer devant leur porte avant de vouloir s'intéresser à leur sort? Pour être très clairs, ils concluent en disant que "Les pilotes de HOP!-AIRLINAIR, HOP!-BRIT AIR, HOP!-REGIONAL, font partie de l'équation Court et Moyen Courrier du Groupe Air France et ils sauront aussi défendre leur périmètre et leurs emplois, leur croissance et leur savoir faire". Manifestement, concertation n'est pas un mot qui appartient au vocabulaire de certains...