Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le SNPL fait pression sur de Juniac avant une grève annoncée des pilotes


Dans une lettre rendue publique par La Tribune, le SNPL interpelle Alexandre de Juniac sur sa vision du low cost. Les pilotes souhaitent peser sur les prochaines annonces de la compagnie autour de la montée en puissance de Hop! et de Transavia.



Pour le syndicat, les faits sont clairs : «En tant que syndicat responsable et historiquement très impliqué dans la réflexion stratégique, le SNPL Air France ALPA remarque que la direction maintient depuis plusieurs années une segmentation à la fois géographique et opérationnelle des trois marques du Groupe - Air France, Transavia et HOP!. A l'inverse, notre organisation propose un modèle opérationnel recentré sur les besoins de nos clients qui apporte la réactivité et la flexibilité nécessaires pour offrir la bonne marque au bon moment à chaque "profil client", qu'il soit business, VFR (Visit Friends and Relatives) ou loisir. Ce modèle est basé sur l'utilisation agile et efficace de nos forces vives au service des différentes marques du Groupe. Or, cette nécessaire agilité ne peut être assurée que si un groupe unique de pilotes opère tous les avions de plus de 100 sièges, quels que soient la marque commerciale et le réseau». Pour le SNPL, pas question donc de voir un « pilot group » s’installer chez Air France avec une mobilité entre les différentes compagnies. Mais au-delà, le syndicat craint que le statut de pilote soit tiré vers le bas, avec plus d’heures de vol programmés pour les pilotes d’Air France, mieux traités actuellement que leurs confrères de Hop! ou Transavia.

Ce «coup de gueule» poli du SNPL a une finalité: permettre aux pilotes de peser sur les choix à venir. Jean Louis Barber le dit clairement : «77 % des pilotes d'Air France sont prêts à entrer en conflit en septembre prochain, si tel n'était pas le cas».

Il faudra attendre la conférence de presse du SNPL, le 28 août prochain à 9 heures, pour connaître l’ampleur de la grève des pilotes d’Air France déjà annoncée le 31 juillet. Selon nos sources, le SNPL veut rester mesuré et n’envisage pas un mouvement dur sans connaître le contenu détaillé du plan Perform 2020 qu’annoncera Alexandre de Juniac le 11 septembre prochain.

Une rentrée bousculée pour Air France, rien de plus que ce que beaucoup avaient prédits en juin dernier.